La robe de ma petite soeur

Bon, déjà, avant que tu ne rouspètes,
Sache – promis juré pas craché c’est pas poli –
Que je m’étais joliment coiffé la tignasse électrisante 
avant de prendre ces quelques photos…
Mais, le temps, de clipser mon APN sur son pied
(bcp plus safe que la rembarde du balcon, Caro!),
de régler la luminosité, et boum,
c’était re la java sur ma tiesta…
tant pis!

Et la robe…
Ben, la robe, c’est la faute à ma copine, la Sardine
Celle qui danse avec les mots, jongle avec les couleurs…
Celle chez qui, dès que je débarque, j’ai les yeux qui clignotent,
d’envie, de respect, d’admiration.
Celle avec qui j’aimerais tant boire un pot, regarder de la musique
et refaire le monde…

Il semblerait, que lorsqu’elle nous a présenté sa robe Tanja,
j’ai crié des waouw encore plus fort que d’habitude…
Assez fort, en tout cas, pour qu’ils arrivent à ses trop lointaines oreilles…
Et, quelques heures après,
Madame la Sardine m’offrait le patron… youhou
MERCIIIIIIIIIIIII

 Il fut trèèès vite imprimé, vite découpé…
Et puis, les choses ont trainé…
Par manque de temps, sûrement
et, surtout, par cas extrême d’indécisite aigüe pour le choix du tissu…
Caramba, j’aimais tellement sa sienne
que j’étais incapable de l’imaginer autrement, cette jolie Tanja…
Enfin, choix fut fait…
Et je jetais mon dévolu sur ce petit coton joliment fleuri…
Tissu fut coupé – une fois encore, non sans quelques doutes…
le buste me semblait si étroit…
La robe assemblée, 2 heures à peine de bonheur et de simplicité…
Et je l’ai enfilée… Ouf… je rentre tous mes nichons dedans…
Tout juste…


Trop juste…
je ne suis vraiment pas à l’aise dedans…
j’ai l’impression d’avoir enfilé la robe de ma petite soeur…
(même si ma petite soeur est un petit frère d’1m90)…
Ce n’est pas que la poitrine qui soit trop étroite,
tout me semble un peu trop petit.
le buste se termine trop haut, la jupe est un peu trop courte,
les emmanchures un peu trop étroites…
zut zut et rezuuuuuut
Mais, je ne me laisserai pas abattre,
Noooon, je ne suis pas maudite de la couture en ce moment,
Noooon, je ne rate pas tout ce que je fais…
Je suis juste complètement mal foutue…
Mais, j’m’en fous, je suis caractériellement obsessionnelle têtue
et j’ai encore de ce tissu, qui lui va bien à cette robe Tanja…
Et, foi de couturière obstinée,
J’en referai une bientôt…
Quand je trouverai le temps…

patron offert par les Chiffons de la Sardine
Tissu 100% coton – Tissus-Price
que ne va pas voir, il n’y en a plus et que nondidjuu j’aurais dû attendre les soldes pour l’acheter!
Taille 44
Advertisements

[A coat with a] Twist


Rien que le nom me plait…
Alors, le modèle, je ne te dis pas

De face, tu ne remarques rien,
c’est juste un long gilet.
mais de dos, boum, surprise…
Un tourbillon, une tornade, un tortillon de mailles…
J’adore!

 Juste le temps de terminer mon Aidez,
Juste le temps de commander une partie de la laine,
Juste le temps de détricoter mon tout premier gilet, jamais porté
Et les mailles étaient montées, les rangs enchaînés…
Vite arriver à cette grosse torsade…
Et puis la suivante…
Et les manches…

Et le porter, ne plus arriver à m’en passer
Me demander comment je faisais avant…
Avant d’avoir mon Coat with a Twist
Celui qui me ressemble…
Normal de face…
Juste une grande bécasse un peu ronde…
Mais quand tu fais le tour,
ya comme un twist 😉

Plus pratiquement, si tu veux un jour le faire…
je crois que la madame sur les photos est beaucoup plus petite que moi 😉
j’avoue, j’aurais aimé qu’il soit aussi long que le modèle original.

Avec des aiguilles 6mm, la HolstGarn en double + la KidSilk, mon échantillon était un mini peu plus petit. Mais n’oublie pas que je tricote très lâche.
A la toute fin, quand il ne reste que les 48 mailles de l’encolure, j’ai encore tricoté 10 rangs de jersey. Pour former un petit col et que le manteau tienne mieux sur les épaules. J’ai également allongé les manches de 15cm. Et, pour éviter qu’il ne roulotte comme un dingo, j’ai relevé +/- 140 mailles le long de chaque devant et ai tricoté 10 rangs de côtes 2/2.

A coat with a twist – modèle gratuit sur Pickels.no
400g d’HolstGarn Supersoft colori Truffle – tricotée en double
+ 135g de Drops KidSilk colori 12 (beige)
Aiguilles 6mm

Ginger


Quand, il y a quelques semaines, 
en me promenant jenesaisplusoù,
je suis tombée sur le nouveau magazine ‘La Maison Victor‘,
j’ai poussé des wahou.
Direct.
Et je l’ai acheté.
Obligée.

Ensuite, 2 problèmes e-xis-ten-tiels se sont posés…
De un, il fallait que je débloque un ptit peu de temps pour coudre entre 2 repas festifs
De deux, il fallait choisir un modèle. Mamma mia

C’est quand Christine nous a dévoilé sa Ginger rouge sur Instagram
que j’ai réussi à me décider…
Moi aussi, vilaine copieuse, je voulais une Ginger rouge!
Et puis, ça tombait bien, j’avais une jolie petite popeline rouge
qui attendait son tour de découpage…
Frileuse du dos que je suis, j’ai coupé le dos en une pièce.
Avec le trou-trou comme dans le patron, sérieux, je ne l’aurais ja-mais mise.
Longue perche que je suis, je l’ai allongée de 15cm.
Quand j’ai mis le patron papier devant mon long corps d’ex-asperge,
on voyait ma culotte…
Elle est à peine plus longue qu’un T-shirt, la Ginger
faites gaffe!
Eternelle douteuse que je suis quant à la taille choisir,
j’ai tout coupé en 46 avec, en plus, de larges marges de genre 1,5-2cm.
Qu’est-ce que j’ai bien fait…
Pour Burda, je taille un 44…
Et ben, on va dire que pour la Maison Victor,
je taille un genre 48-50…
pas frustrant pour un sou…
du tout…

Eeeeh t’as pas fait la découpe dans le dos?

En vrai, je ne pense pas que je vais la mettre souvent.
Elle est bien jolie, ma Ginger rouge…
mais seulement si on la porte seule,
sans T-shirt par-dessous, ni pull par-dessus.
Et ça, dans mon plat pays, j’en ai rarement l’occasion.

Maintenant, ce sont les robes Harlequin et Martini qui me font de l’oeil.
Pas de bol, je n’ai, dans mon stock, aucun tissu qui va bien. 
Et puis, je crains, qu’à nouveau, ce soient des modèles
qui sont surtout jolis sur des femmes un peu moins rondes que moi.
à suivre… 

Mon [précieux] Aidez

Fait n°1:
Mon Lady Marple est beeeeaucoup trop grand.
Je dois le détricoter.

Fait n°2:
Mon pull auto-tricoté chouchou absolu est l’Aidez.

Fait n°3:
A force d’être porté, mon Aidez a le coude troutrouté.
C’est ultra râlant.

Fait n°4:
3 semaines après avoir pris la décision,
un nouvel Aidez est tombé de mes aiguilles.
Tricoté dans la laine récupérée du Lady Marple.

Conclusion:
Mon Lady Marple sera rouge.
Mais pas pour tout de suite.
Il est 4ème sur la liste d’attente.
Et je dois encore et toujours acheter des coudes pour l’autre Aidez.
Modèle Aidez – gratuit et trop joli
Aiguilles 5,5
Taille ’44
Tricoté, cette fois, en un seul morceau
que si ça intéresse quelqu’un, j’ai les notes pour la taille ’44
 
Manches allongées de 10 bons cm. comme d’hab’ 

Message personnel à Des Pépins Des Noyaux:
J’ai détricoté le Lady Marple, j’en ai refait un autre avec la laine. Mais je compte bien quand même refaire le Lady Marple… J’ai droit à ton respect pour l’éternité? dis? hein? dis ouiiii ;)))

Arthur à l’école

ça y est… Arthur est rentré à l’école…
Enfin…
Tata Gaga attendait avec impatience ce moment…
Complètement égoïstement…
Ben oui… elle a enfin pu lui coudre une petite blouse d’écolier.
Tu sais, pour les ateliers peintures avec les mains, les pieds et les noreilles…
Tous ces trucs qu’on fait quand on est grand et qu’on va à l’école…

Nooon, Tata Gaga n’a pas entendu que l’école ne demandait pas
qu’Arthur ait une blouse d’écolier…
Rien à faire…
Elle avait déjà repéré le modèle trop bien
Et n’avait qu’une idée en tête…
Qu’Arthur rentre enfin à l’école…
Le tissu était prêt et n’attendait que ça…

Un joli coupon de lin – venu de jenesaisoù –
un peu rétro juste rayé pas plus qu’il n’en faut…


Et pour la poche, elle avait tout prévu…
Ce joyeux coupon aux têtes de mort colorées…
Juste assez décalé…
Sans oublier que, pour l’occasion, Tata Gaga s’était équipée…
D’un kiki pour placer les pressions…
Pour qu’Arthur puisse l’enlever tout seul comme un grand,
Son tablier, dès qu’il a fini de peindre avec ses orteils…
à l’école… 
Mince alors… Arthur va déjà à l’école!
merciiiiii pour ce joli modèle!